Conseils et astuces

L'art du feu de bois écologique 

Le feu de bois, qui fait appel à une ressource renouvelable, est totalement sans incidence sur le climat. Les nouveaux poêles à combustion propre utilisent jusqu’à 90 % de l’énergie contenue dans les bûches, et émettent 90 % de particules en moins par rapport aux foyers d’autrefois.

On parle de combustion propre pour un foyer qui satisfait aux critères en matière de rejets décrits dans la norme norvégienne NS 3059. Le foyer doit être muni d’un système de combustion qui convertit en chaleur jusqu’à 90% des gaz et particules contenus dans la fumée. Si les règles de l’art sont respectées, il en résulte une importante réduction de la consommation de bois.

Tous nos poêles sont testés et homologués par l’organisme norvégien de recherche industrielle SINTEF. Les tests environnementaux sont réalisés selon la norme NS 3059, et ceux relatifs la sécurité d’utilisation selon a norme EN 13240. Viennent s’y ajouter la certification européenne de sécurité EN 13240, et les tests environnementaux DIN+ et 15A. L’usage du feu de bois est recommandé par les pouvoirs publics et les organismes de protection de l’environnement.

Utilisez du bois sec

Le bois sec contient un maximum de 18 à 20% d’humidité. Pour vérifier le degré de séchage du bois, vous pouvez frapper deux bûches l’une contre l’autre. Le choc produira un bruit sonore si le bois est sec, tandis qu’un bois très humide rendra un son plus sourd. Le bois sec présente un aspect fendillé. Utilisez des bûches de 5 à 10 cm d’épaisseur. L’utilisation de bûches trop grosses rend l’allumage plus difficile et moins efficace. Ne brûlez jamais d’aggloméré, de plastique, de bois flotté ni de planches peintes, vernies ou lasurées. Leur combustion dégage des gaz toxiques, et peut provoquer une montée en température excessive qui pourrait entraîner la surchauffe du poêle.

Technique d'allumage : la bonne pratique

La bonne pratique en la matière consiste à faire brûler le bois en commençant par le haut du tas ! Les émissions de particules évacuées par la cheminée seront ainsi réduites de moitié, et la combustion sera beaucoup plus efficace. En chauffant, les bûches disposées au bas de la pile rejetteront des gaz qui représentent la moitié du volume d’énergie contenu dans le bois. Ces gaz prendront feu en entrant en contact avec les flammes du haut de la pile. Cette technique d’allumage permet de ménager à la fois l’environnement et votre propre consommation de bois.

Comment utiliser un poêle en pierre ollaire massive

Pour obtenir une montée en température rapide et efficace de votre logement, nous vous recommandons de vous y prendre comme suit: La quantité de bois ordinairment nécessaire pour remplir le foyer est de 2 à 3 kg. Le poêle demande à être alimenté 2 à 3 fois en l’espace d’environ
2 heures. Fréquence d’allumage: 2 à 3 fois par 24 heures.

1. Utilisez du bois sec.
2. Empilez entre 4 et 8 bûches, et placez au sommet le petit bois et 1 à 2 briquettes d’allumage.
3. Laissez la porte entrebâillée jusqu’à ce que le feu ait bien pris. Le bois brûlera du haut vers le bas en produisant une forte température, et le poêle sera bien chaud au bout de 30 minutes.
4. Maintenez un tirage fort pendant toute la durée du feu. Il en résultera une combustion plus efficace.
5. Au besoin, ajoutez du bois sur les braises restantes. Le poêle atteint la température optimale au bout de 2 à 3 heures.
6. Fermez l’alimentation en air une fois la combustion terminée. Le poêle restituera sa chaleur pendant une durée maximale de 12 heures.

Les besoins en chauffage

Un logement normalement isolé consomme entre 60 et 70 watts par mètre carré. 3500 watt sont ainsi nécessaires pour chauffer une pièce de 50 m2. Les poêles en pierre ollaire de plus de 300 kg peuvent être utilisés comme moyen de chauffage principal dans la plupart des logements.

Protection du sol

Le sol doit être recouvert, sur 30 cm à l’avant du poêle, d’une plaque en matériau résistant au feu. Sous le foyer, les revêtements de sols inflammables seront également recouverts d’une plaque résistante au feu. Nous proposons des plaques de marbre ou d’ardoise adaptées à chaque modèle de poêle. Le sol doit être plat.

Poids

Les poêles pesant jusqu’à 400 kg peuvent normalement être placés sur un parquet, à condition que l’appareil soit posé sur une plaque minérale spécialement adaptée et couvrant deux solives. Les modèles les plus lourds peuvent nécessiter un renforcement du plancher. Contactez votre revendeur pour une estimation.

Ventilation, conduit et alimentation d'air

Quel que soit le type de foyer, un bon apport d’air est indispensable pour obtenir une combustion optimale et éviter les retombées de fumée. Les dispositifs d’aération des fenêtres n’y suffisant généralement pas, il est nécessaire de prévoir soit des grilles d’aération murales, soit une conduite spécifique depuis l’extérieur jusqu’à la base du poêle ou directement reliée à celui-ci. En dépit du haut rendement des poêles en pierre ollaire, la température des gaz contenus dans la fumée est relativement peu élevée. C’est pourquoi il est important, au moment de l’achat, de connaître les dimensions intérieures du conduit et sa hauteur. Une section trop faible, une hauteur insuffisante, ou la multiplication des foyers desservis par le même conduit peuvent être à l’origine de problèmes de tirage. Votre revendeur vous fournira tous conseils utiles pour la bonne adaptation du poêle au conduit et un fonctionnement optimal de l’ensemble.

Montage

Nos poêles sont livrés en kit. Ni vis, ni colle ni joints ne sont nécessaires. Les différents modèles présentent une sortie de fumée standard par l’arrière, mais peuvent être commandés munis d’une évacuation sur le côté ou le dessus du poêle. Avant d’être mis en service, les poêles doivent être inspectés par un contrôleur agréé.

Comportement

Les pierres ollaires dont est constitué le poêle contiennent un certain degré d’humidité lorsqu’il est encore neuf. Cette humidité sera progressivement éliminée à mesure de son utilisation. Des traces d’humidité mêlées à de la suie sont susceptibles d’apparaître entre les pierres pendant une courte période. Ces traces peuvent être nettoyées à l’eau savonneuse, ou éliminées au papier de verre. Lors des premières flambées, on limitera la quantité de bois utilisée, en choisissant du bois bien sec, et en utilisant de préférence du petit bois et du papier pour l’allumage. Durant la phase de démarrage du feu, laissez la porte ouverte, puis ménagez un tirage maximal, porte fermée, et procédez à de petits ajouts de bois pendant une à deux heures. Au bout de trois à quatre semaines, la pierre aura séché, et vous pourrez alimenter le feu normalement.

Nettoyage et entretien

Le nettoyage extérieur du poêle peut être effectué à l’eau savonneuse. Les taches difficiles seront éliminées par léger grattage au papier de verre ou avec une laine d’acier fine, sans savon. Les petits dommages éventuels pourront être réparés à l’aide du kit fourni. Il est recommandé d’effectuer annuellement un nettoyage intérieur et un ramonage.